• IKT'HUS peut vous proposer une expertise de la chimie des eaux que vous utilisez comme milieu de culture pour vos productions de microalgues-fourrage, en particulier les microalgues diatomées.

    Elles ont besoin d'un certain équilibre en azote, phosphore, silicium (silice), fer et manganèse, qui n'est pas toujours respecté dans l'eau utilisée (eau salée souterraine, eau de mer, eau usée d'aquaculture). 

    Des complémentations sont parfois nécessaires, et le calcul des doses d'engrais à ajouter n'est pas des plus faciles.

    Une erreur de calcul peut entraîner des apports superflus, qui une fois rejetés dans les bassins réservoirs de recyclage, pourront favoriser des développements d'algues vertes macroscopiques (ulves, chaetomorphes, ...).... et nécessiter plus de travaux de nettoyage.

    Vous pouvez lire la presentation ci-dessous en cliquant sur les flèches pour faire avancer les pages de la visionneuse  

    Plusieurs écloseries-nurseries ont déjà utilisés nos services sur l'Ile de Ré, le Polder de Bouin ou l'Ile de Noirmoutier. Elles nous ont fourni des résultats d'analyse chimique de leurs eaux souterraines. Il nous faut disposer principalement des concentrations moyennes de l'azote ammoniacal, des nitrates, des phosphates, des silicates, du fer total, et du manganèse.

    Les quantités (g ou ml) d'engrais vous seront fournies pour le volume de vos bassins de production de microalgues. Vous pourrez nous indiquez les engrais de votre choix et leurs prix d'achat si vous en utilisez déjà.

    Le tableau de résultats

     


    1 commentaire
  • Dans le cadre du FESTIVAL DES SCIENCES DE NOIRMOUTIER une matinée Films-Débat sur le thème de l'acidification de l'océan et l'aquaculture s'est déroulée le Samedi 22 Octobre 2016 à 10H00 au Centre Culturel des Salorges de Noirmoutier en l'Ile. Le Centre National de la Conchyliculture et le Groupement des Écloseurs ont participé au débat en la présence de Karine Berger et de Mireille Amat-Labadie, qui revenaient d'une visite auprès des conchyliculteurs de la côté Ouest du Pacifique (USA).

     

    L'Acidification de l'Océan et l'Aquaculture

    Sept courts métrages ont été projetés au cours de la séance pour présenter la conchyliculture et l'aquaculture intégrée multi-trophique, expliquer le phénomène d'acidification de l'océan et comprendre pourquoi les huîtres et la faune marine sont menacées. Le débat avec le public a permis d'échanger avec  Karine Berger, Mireille Amat-Labadie, Christian Sardet, et Jérôme Hussenot (de droite à gauche sur la photo ci-dessous)

    L'Acidification de l'Océan et l'Aquaculture

     

    clichés @ Charles Renoux

     

    Pour limiter l'acidification de l'Océan, il est essentiel de réduire les rejets de CO2 dans l'environnement. Une application gratuite réalisée par l'Université de Southampton CO2 Modeller a été présentée. Elle est disponible pour iOS et Android.

    L'Acidification de l'Océan et l'Aquaculture

     

    Elle permet de calculer l'augmentation de la température de l'air, l'élévation du niveau de la mer, le pH de l'eau pour 2100 selon les émissions mondiales de Carbone. N'hésitez pas à la télécharger.

    http://www.co2modeller.info

     


    votre commentaire
  • L'Aquaculture mondiale est arrivée en 2014 à une production égale à la pêche. En 2025 elle devrait dépasser les 100 millions de tonnes.

     

    Une belle animation vidéo pour expliquer l'aquaculture intégrée multi-trophique (disponible sur YouTube) que vous offre Bellona et Leroy Seafood Group.  


    votre commentaire
  • Le 09 Juillet 2016 l'Institut Océanographique Paul Ricard (IOPR) a fêté son 5Oe anniversaire sur l'Ile des Embiez près de La Seyne-Toulon (France), et organisé des Rencontres sur la Méditerranée.

    50e Anniversaire de l'IOPR

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Plus de 400 personnes étaient présentes pour  se rappeler ses actions menées comme Bâtisseurs de Conscience.

    Jérôme Hussenot était invité à participer à la table ronde "Gestion des Ressources Vivantes" qui rassemblait autour de Patricia Ricard, présidente de l'IOPR, Christian Decugis, pêcheur professionnel et Eric Charbonnel, responsable scientifique du Parc Marin de la Côte Bleue.

     

    GESTION DES RESSOURCES VIVANTES 50e Anniversaire de l'IOPR

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La production mondiale de l'aquaculture a aujourd'hui dépassé celle des captures dans le milieu naturel. Elle continuera à se développer pour fournir le besoin en protéines et aliments nécessaire à la nutrition de la population humaine.

     

    Patricia Ricard interroge Jérôme Hussenot

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les IMTA ont été présentés et discutés, comme un système d'élevage à promouvoir pour développer une aquaculture marine durable et plus respectueuse de l'environnement. L'Institut Paul Ricard a démarré en 2016 dans ses structures expérimentales des premiers essais associant la culture de l'Ulve (macroalgue), de l'Oursin, et de vers détritivores en circuit recirculé.

     

     Présentation des IMTA au 50e Anniversaire de l'IOPR


    votre commentaire
  •                                                           

    Le Programme EPURVAL 1

    Le Programme EPURVAL 1Le Programme EPURVAL 1     Le Programme EPURVAL 1                                       

    EPUration et VALorisation des effluents d’élevages piscicoles marins par des systèmes intégrés multi-trophiques 

     IKT*HUS Consulting a participé au projet EPURVAL 1 qui s'est terminé  par une réunion de restitution au CIPA le 8 décembre 2015.

    LES OBJECTIFS DU PROGRAMME EPURVAL 1 (Nov 2013 - Avril 2015)

    1)  Recueillir des retours d’expériences sur les systèmes AIMT (bibliographie, programmes précédents et/ou en cours…) [1] 

     

    2)       Identifier les problématiques sur les AIMT (difficultés, freins…)

     

    3)       Discuter et analyser la pertinence et l’intérêt pour développer des systèmes sur des sites en France, de la conception technique aux pistes des valorisations ; dans le but d’envisager un projet ultérieur plus conséquent permettant de proposer, mettre en place et tester différents systèmes sur des sites partenaires à la fois sur le fonctionnement de systèmes AIMT mais également sur la valorisation et la viabilité des produits issus de ces systèmes. 

     

         Cette première phase a permis, à partir des données disponibles fournies par six exploitations de préciser :

    ü  La composition des rejets en : azote, phosphore, matières en suspension (MES),.

    ü  Les propriétés physico-chimiques (pH, salinité, température, disponibilité en oxygène, silice,…) des  différentes eaux utilisées pour l’élevage.

    ü  Le fonctionnement du système en place (prise d’eau, débit, système en recirculation ou système ouvert…).

    ü  Le système de traitement des effluents déjà existant (filtres, lagunes…)

     

    LE programme EPURVAL 1 était soutenu par le FEP (Fonds Européen pour la Pêche, ancien FEAMP) et la DPMA.

     

    Les entreprises partenaires prêtes à intégrer la suite du projet EPURVAL sont le CEVA (Centre d'Etude et de Valorisation des Algues) et différentes fermes piscicoles (Ferme Marine du Douhet, France Turbot Ichtus, Les Poissons du Soleil/Extramer, Gloria Maris, Ferme marine BDV, Aquastream, Aquanord Ichtus.

     

    Pour en savoir plus

        La revue AquaFilia a publié dans son numéro 70 (Septembre/ocotobre 2015) quatre articles sur EPURVAL et les AIMT :

         - pp 6-8     Le projet EPURVAL

         - pp 9-11    L'expérience des AIMT à la Ferme Marine du Douhet

         - pp 12-13  Rencontre avec Jérôme Hussenot, Ikthus Consulting

         - pp 14-16  Le CEVA, un cente technique dédié aux végétaux marins

     

    Le Programme EPURVAL 1

     
     
     
     
    La revue AquaFilia a publié aussi dans son numéro 67 (Mars/Avril 2015) un résumé de la synthèse sur les AIMT préparée dans le cadre de EPURVAL 1
     
    Le Programme EPURVAL 1
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    [1] Les principaux résultats de cette synthèse bibliographique ont été présentés dans le n°67 d’AquaFilia.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires